Explorateur des nouvelles mobilités
28 > 31 MARS 2019

Pour des villes plus fluides et plus propres

inOut 2020

Avec Engie, présent pour la 2e année consécutive à inOut, et partenaire de l’événement, on fait le point sur deux combats quotidiens de l’énergéticien français : le désengorgement des villes et la mobilité verte.

 

 

Fluidifier la circulation dans les métropoles et favoriser l’essor de solutions énergétiques vertueuses d’un point de vue environnemental, et applicables au secteur de la mobilité : voilà deux des nombreux défis auxquels le 1er groupe énergétique français souhaite répondre dans les années à venir. Pour asseoir sa position de “leader de la transition énergétique”, en France et dans le monde - le groupe est présent dans 70 pays - cela passe aussi par des solutions applicables aux mobilités.

 

 

Désengorger la ville

Face à une augmentation exponentielle et durable de la population urbaine, et au phénomène de métropolisation, les villes sont de plus en plus touchées par la congestion routière. L’une des solutions d’Engie pour lutter contre ce fléau, et équiper les collectivités locales pour leur permettre d’y répondre : la solution Livin’, qui vise à connecter les infrastructures urbaines, de transport notamment (éclairage, régulation du trafic, sécurité, stationnement, suivi environnemental, bornes de recharge électrique...) et à pouvoir les contrôler en temps réel, voire de prévoir des scénarios permettant d’optimiser leur fonctionnement lors d’événements récurrents (congestion, pics de pollution…) ou extraordinaires (accidents).

 

Conçue par Engie Ineo, l’une des filiales d’Engie, la solution est déjà utilisée en France, mais aussi en Italie, aux Etats-Unis ou encore au Brésil. Corentin Chartier, chargé de mission chez Engie Ineo Atlantique, présente quelques fonctionnalités appréciées des villes utilisatrices : la possibilité d’afficher et de programmer des messages pour la gratuité des transports en cas de pic de pollution, d’informer les usagers en cas d’accidents, via des communications lancées sur des panneaux à message variable, la création de tickets de maintenance pour les installations défectueuses, ou encore la synchronisation des feux rouges. “A Nantes, des capteurs ont été installés pour savoir où se trouve chaque bus, et une synchronisation automatique des feux de circulation permet à ces bus de circuler en priorité”, illustre Corentin Chartier. Il complète : “A La Baule, après une rénovation du parc lumineux, 70 % d’économies d’énergie ont été réalisées sur cet important poste de consommation”. Une opération énergétiquement vertueuse, qui sera bientôt complétée par l’élaboration et l’implémentation de scénarios optimisant le fonctionnement de l’éclairage en fonction de différents paramètres, et augmentant encore les économies réalisées par la commune. Utilisée de façon plus ou moins poussée en fonction des villes utilisatrices, la solution se veut évolutive et orientée “UX urban design” : “Il s’agit d’un outil évolutif, dont la vocation est de s’adapter en fonction des besoins des villes et de leurs habitants”, explique Corentin Chartier.*

 

 

 

 

La solution Livin, pour contrôler et monitorer à distance des infrastructures urbaines intelligentes

Source : https://livin.engie.com/french.html

 

 

Une mobilité verte sinon rien

Au-delà de solutions permettant une gestion plus fine et plus intelligente des infrastructures routières, la mobilité verte est également au cœur des réflexions pour le premier énergéticien français. Pour “prendre la main sur l’énergie verte”, et l’appliquer à la mobilité, Engie s’intéresse ainsi au moteur électrique à hydrogène. Notamment, la forte capacité de stockage du moteur à hydrogène permet de répondre à la problématique de l’intermittence des énergies renouvelables. Les éoliennes, par exemple, produisent de l’énergie même quand les besoins sont inexistants, énergie qu’il est donc nécessaire de stocker pour pouvoir en avoir l’usage au moment opportun. Avec le moteur à hydrogène, outre l’intérêt de cette grande capacité de stockage, les bénéfices sont également environnementaux, car le moteur en action se contente de rejeter...de l’eau ! “Nous sommes dans une logique de territoire, car l’énergie est produite localement, et vertueuse pour l’environnement”, résume Sébastien Ramos, Délégué régional Bretagne Engie.

 

Le cycle de vie de l'hydrogène vert, appliqué à la mobilité

Source https://www.engie-cofely.fr/actualites/hydrogene-atawey-morbihan-energies/infographie-hydrogene-morbihan-energies/

 

Mise à l’honneur à inOut en 2019, force démonstrations, conférences et ateliers à l’appui, le moteur électrique à hydrogène est donc l’un des fers de lance d’Engie, mais pas le seul : “Même si nous faisons un zoom sur l’hydrogène, nous ne considérons pas qu’il y a une solution unique. Nous travaillons sur toutes les formes de mobilité propre, comme l’hydrogène, mais également le biométhane”, élargit Sébastien Ramos. Une stratégie complète de transition énergétique, à base de haute technologie, d’orientation vers des ressources produites et utilisées localement, et bien entendu...de solutions adaptées aux mobilités et aux villes de demain.

 

 

Source photo couverture : https://livin.engie.com/

08/07/2019

Rejoignez l'expérience inOut

Du 28 au 31 mars 2019, rendez-vous à Rennes pour explorer les nouvelles mobilités

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Nous employons des cookies afin d’améliorer votre navigation, générer des statistiques, assurer le suivi des campagnes publicitaires et réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de confidentialité et de cookies et comment les gérer sur votre navigateur. Vous pouvez à tout instant modifier les paramètres de gestion de ces cookies.

Ok En savoir plus